Présentation

Nos sujets

La réduction de l’habitat en quelques chiffres

Selon les nations unies, l’alliance entre la croissance de la population et urbanisation galopante doublera la population mondiale d’ici 2030. Plus de la moitié des 6,7 milliards d’habitants de la planète réside déjà dans les villes. Face à cette croissance de population urbaine, certaines villes pourront suivre le mouvement, d’autres devront se réinventer.

La croissance constante de la population des plus grandes villes du monde contraint les architectes à intensifier la recherche d’espaces de vie convenables et récemment, à réduire la taille de l’habitat.

Dans la plupart des métropoles, aux prix inabordables de l’immobilier s’ajoute la pénurie d’espace, appelant ainsi à une redéfinition de l’habitat urbain. Aujourd’hui et plus que jamais, vivre dans les petits espaces devient la règle et non l’exception. Les architectes et designers d’intérieurs inventent constamment de nouvelles façons de vivre confortablement en ville, en dépit des dimensions réduites.

Il est démontré qu’il n’est pas nécessaire de sacrifier élégance et confort au prix d’un espace de vie restreint, grâce à des designs aussi judicieux qu’efficaces, conjuguant couleurs, mobilier et matériaux novateurs.

Ainsi, une jeune famille japonaise pourra vivre dans un petit appartement, certes, mais unique en son genre, au cœur d’une des plus grande ville du monde, surmontant les contraintes de construction et la petitesse des terrains. De même, un habitant de Paris pourra continuer à vivre dans 28 m2.

En tant qu’architectes d’intérieurs à Paris, nous pensons que l’efficacité à petite échelle conjuguée à l’opulence s’affiche dans bon nombre de réalisations. Le but est l’optimisation des espaces et la surenchère du confort.